La réponse en entretien à laquelle vous échouez sans le savoir

« Parlez-moi de vous. » Peu de questions en entretien paraissent si simples, et pourtant, ce brise-glace quelconque est l’une des principales causes d’échec, selon nos recruteurs.

De prime abord, on a l’impression que cette question est assez directe et qu’il est quasiment impossible de donner une mauvaise réponse. Mais ce que la plupart des candidats ne comprennent pas, c’est que le recruteur ne vous demande pas vraiment de parler de vous ; il vous demande de parler de votre moi professionnel, et il y a une grande différence entre les deux.

Évitez les sujets trop personnels

Il existe plusieurs points communs entre un entretien et un premier rendez-vous : sourires forcés, espoir, flot ininterrompu de questions et beaucoup de stress. Cependant, l’un des éléments qu’ils n’ont pas en commun est la réponse à cette question. L’interprétation erronée de cette question comme une invitation ouverte à parler de vous-même est l’un des moyens les plus simples de perdre l’avantage et de commencer l’entretien sur une note négative.

Aussi captivante l’histoire de votre vie soit-elle, les recruteurs souhaitent que vous vous concentriez sur votre moi professionnel. Il n’y a rien de mal à dire d’où vous venez, combien d’enfants vous avez, mais le recruteur n’a pas envie que chaque candidat qu’il rencontre lui dise qu’il aime aller au cinéma, lire un livre, jouer au football, manger, dormir, respirer… Nos propres recherches ont démontré que plus de 40 % des employeurs n’apprécient pas les candidats qui se montrent trop familiers lors d’un entretien, alors restez professionnel.

Ne vous répétez pas

Imaginons que vous faisiez du shopping en ligne et que vous cliquiez sur « Plus d’infos ». Une petite zone de texte s’affiche, mais en la lisant, vous vous rendez compte qu’elle contient les mêmes informations, simplement reformulées. Cette action frustrante et inutile est malheureusement bien trop courante dans les entretiens.

Lorsque vous répondez à cette question, vous devez garder une chose à l’esprit : vous êtes en entretien. Pourquoi ? Parce que vous avez envoyé une candidature, le recruteur l’a lue et a demandé à vous rencontrer. Lorsque vous êtes assis en face d’un responsable du recrutement, il connaît déjà votre parcours et sait que vous avez occupé votre dernier poste d’avril 2014 à novembre 2016. Répéter ces informations est une perte de temps et ne vous permet pas non plus de raconter votre histoire professionnelle. Pourquoi avez-vous décidé de quitter votre dernier poste ? Quels sont les principaux éléments que vous avez appris et réussis à ce poste ? Et pourquoi cherchez-vous à changer maintenant ? Au lieu de vous contenter de répéter à un responsable du recrutement ce qui figure sur votre CV, comblez les lacunes et dites-lui ce qui n’y figure pas. Personne d’autre ne peut le faire pour vous.

Montrez votre enthousiasme

Lorsque nous avons demandé à nos recruteurs le conseil numéro un qu’ils donneraient aux candidats, beaucoup ont donné la même réponse : montrez votre enthousiasme. Bien que les employeurs adorent rencontrer un candidat possédant une excellente formation et une expérience solide, l’enthousiasme envers le poste peut provoquer la réussite ou l’échec de l’entretien.

Ce conseil est appuyé par nos propres recherches : notre Q3 2015 Employment Monitor a déterminé que 96 % des employeurs choisiraient un candidat possédant une bonne attitude, plutôt qu’un autre possédant plus d’expérience. En effet, il est plus facile d’apprendre à des personnes enthousiastes ce qu’elles ont besoin de savoir, plutôt que d’instiller de l’enthousiasme à une personne qui a plus de connaissances, alors veillez à démontrer votre passion.

Cette question apparemment simple fera forcément apparition dans votre entretien, c’est pour cela qu’elle peut être très négative si vous répondez mal. Si vous ne savez pas ce que recherche un responsable du recrutement qui pose cette question, non seulement vous perdez du temps à parler de sujets non pertinents, comme vos animaux et vos enfants, mais cela indique aussi au recruteur que vous ne comprenez pas réellement. Donc, même si vous avez très envie de parler de vos chats, de vos berceaux ou de vos cuillères en argent, gardez cela pour plus tard, lorsque vous aurez décroché le poste. Je suis sûr que vos nouveaux collègues seront ravis d’en savoir plus.

Prêt à leur parler de vous ?

Maintenant que vous savez comment répondre à cette question, trouvons quelqu’un qui soit prêt à vous la poser.

Publications associées

Recherche d'offres d'emploi

S'inscrire aux alertes offre d'emploi